X
interstitiel
Exposition
Devenir sociétaire : archives inédites et anecdotes
Adhésions, parcours et examens d'entrée à la Sacem
Découvrir l'exposition

Née dans le sillage des lois révolutionnaires, qui posent les fondements du droit d’auteur en France, la Sacem s’inscrit dans l’histoire de la reconnaissance des activités de création comme métiers, et accompagne leur professionnalisation. Ce mouvement est amorcé en 1777, avec la création, autour de Beaumarchais, de la Société des auteurs dramatiques (refondée en 1829).

En 1839, la Société des gens de lettres est créée par George Sand, Victor Hugo, Alexandre Dumas père et Honoré de Balzac, sur une idée de ce dernier. Des écrivains comme Charles Dickens sont d’ardents défenseurs de cette reconnaissance.

En 1851, suite au fameux scandale du café des ambassadeurs, Ernest Bourget, Paul Henrion, Victor Parizot et Jules Colombier créent la Sacem.

Procédures d’admission des sociétaires, examens, étapes de leur parcours… Cette exposition vous invite à suivre les évolutions mises au point par la Sacem pour professionnaliser et encadrer légalement la discipline musicale.

Par Elsa Drouin et Romain Bigay

Pour aller plus loin

Exposition

Histoire de la Sacem
Genèse d’une société de créateurs et d'éditeurs
Devenir sociétaire

À ses débuts, les statuts de la Sacem ne définissent pas de modalités d’entrée : une simple sollicitation par courrier suffit pour pousser la porte de la Société.

Les membres (environ 350 en 1851) se prononcent ensuite pour ou contre l’admission d’un nouveau candidat lors d’un vote à « bulletins secrets », au moyen d’une boule blanche (pour) ou d’une boule noire (contre) qu’ils déposent dans un sac.

Très vite, la Sacem s'attache à réglementer et encadrer l’admission des candidats, tant pour garantir la viabilité de son fonctionnement que par souci de professionnaliser la condition d’auteur, de compositeur et d’éditeur de musique, et fixe des critères d’éligibilité.

Les différentes étapes du sociétariat

Il existe différentes catégories de sociétaires, dont le statut évolue tout au long de leurs carrière. Celui-ci n’est pas déterminé par le talent, critère subjectif impossible à définir, mais par l’ancienneté du sociétaire et le montant cumulé de ses droits.

À partir de 1935, les statuts du Règlement sont modifiés par l’ajout d’une nouvelle catégorie : les adhérents. Leur nombre ayant fortement augmenté, il s’agit de rendre plus difficile l’accession au Sociétariat définitif et aux avantages qu’il offre (pension de retraite).

Sociétaires d'exception

Il peut arriver que le Conseil d’Administration dispense un postulant des formalités nécessaires à l’adhésion à la Société ou à l’accession aux statuts supérieurs du Sociétariat, notamment si la notoriété de celui-ci est bien établie.

Dans certains cas, une seule œuvre peut être jugée suffisante pour postuler à l’admission.

De même, certains candidats peuvent être dispensés d’examen d’aptitude.

L'examen d'entrée

L’examen d’entrée à la Sacem est instauré en 1878. Une « institution » qui restera en vigueur jusqu’en 1971 et jusqu’en 1995 pour les examens de co-signature. Il s’agit pour le postulant compositeur de prouver qu’il sait lire la musique, l’écrire mais aussi l’imaginer, et pour l’aspirant auteur de faire montre de ses compétences en matière de prosodie classique, en créant, sur un sujet donné, un poème composé d’un refrain et de deux couplets.

Avec cet examen, on s’achemine vers une conception académique mais aussi normative du métier, et vers l’idée que la profession requiert des compétences particulières qui seront appréciées et sanctionnées par un examen d’aptitude qui conservera très longtemps un schéma identique.

Examens hors du commun

Si l'examen d'entrée a amené les postulants à écrire des textes et composer des musiques inédits, son histoire est aussi faite de nombreuses anecdotes et de faits remarquables.

Du plus jeune candidat (Philippe Hesse, en photo) à l'épreuve la plus rapide, découvrez ces examens « hors du commun ».

Perles d'examen

Dans le silence de la petite salle d'examen de la rue Chaptal, les textes écrits par celles et ceux qui n'ont pas encore (pour la plupart), révélé leur talent à un large public, en disent déjà beaucoup sur leur style !

Vous souhaitez nous signaler un problème sur une archive, demander sa dépublication ? Nous contacter