X
interstitiel
La création des premières sociétés de perception et de répartition de droits d’auteur
4/ Une concurrence néfaste
Découvrir l'exposition

Sous la Restauration, en 1829, voilà que se crée une agence rivale du Bureau Dramatique. On a maintes fois vérifié, depuis, que ce genre de concurrence ne profite pas aux créateurs. Ce fut déjà le cas.

Naissance de la Dramatique (SACD)

C'est alors qu'Eugène Scribe (1791-1861), auteur incroyablement prolifique au nom prédestiné, tenta la réunification que son professionnalisme et son réalisme ne pouvaient que le pousser à mener.
D'abord suivi timidement par quatre-vingt cinq de ses confrères associés, mais libres de se retirer à tout moment, il parvint enfin à faire naître en 1837 la Dramatique (SACD) qui couvrait les deux agences générales sous forme d'une société civile de perception des droits, la première au monde.

Mais les écrivains, me direz-vous ?

Eh bien, ce que Beaumarchais avait fait avec les auteurs dramatiques, Balzac tenta de le faire avec ses confrères.

Voilà ce qu'il écrivait en 1836 dans sa Lettre aux écrivains français : « Notre salut est en nous-mêmes. Il est dans une entente de nos droits, dans une reconnaissance mutuelle de notre force. Il est donc du plus haut intérêt que nous nous assemblions, que nous formions une société, comme les auteurs dramatiques ont formé la leur ! »

Il faut dire que journaux et périodiques ne se gênaient pas pour reproduire les œuvres du cher Honoré, au mépris de ses droits moraux et patrimoniaux.

Sanguin (et sans gain !), le grand homme lance donc le 30 Octobre 1836 dans un article de la Chronique de Paris l'idée d'une société d'écrivains.

Le 10 Décembre 1837, 60 ans et 6 mois après la mémorable soirée de la rue Vieille du Temple, Louis Desnoyers (1802-1868), journaliste et romancier, directeur du Siècle, quotidien politique de tendance monarchiste constitutionnelle, réunit chez lui cinquante quatre prosateurs pour approuver la constitution de la Société des Gens de Lettres (SGDL), dont la première assemblée générale se tint quatre mois plus tard, le 16 avril 1838.

Par Claude Lemesle.

Crédits photo en haut de page : Eugène Scribe (RMN-Grand Palais (domaine de Compiègne) / image Compiègne) - Honoré de Balzac (Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / Atelier de Nadar)

Vous souhaitez nous signaler un problème sur une archive, demander sa dépublication ? Nous contacter